Michel Cymes encore sous le choc de ses erreurs au début de la crise sanitaire

Michel Cymes encore sous le choc de ses erreurs au début de la crise sanitaire

Publié le 23 février 2021

illustration

Cible de nombreuses critiques pour ses déclarations au début de la crise sanitaire, Michel Cymes s’est une nouvelle fois excusé pour ses erreurs dans un entretien accordé au journal Le Monde.

Au début de l’épidémie de coronavirus, le médecin le plus célèbre du petit écran avait été sérieusement chahuté sur les réseaux sociaux après avoir déclaré que «porter le masque quand on n'était pas malade ne servait à rien», ou que le COVID-19 n’était qu’une «forme de grippe». Face à l’ampleur de la polémique, Michel Cymes – qui avoue avoir été «secoué» - a même songé à arrêter de s’exprimer à la télévision. 

«Mea culpa... J'ai pris une vraie claque dans la gueule, pas en tant que médecin mais en tant qu'informateur - même si je ne suis pas journaliste. Je me suis même posé la question d'arrêter», reconnaît-il sur le diste du journal Le Monde. «Je n'ai pas été à la hauteur de la confiance que les gens m'accordent», clame-t-il également. 

Dans un véritable exercice d’introspection, Michel Cymes en profite pour revenir sur son image de «médecin préféré des Français». «On me présente souvent comme le médecin préféré des Français, ce qui est débile, le médecin préféré de chaque Français, c'est son médecin traitant», affirme-t-il.

A voir aussi 

Plus d'actualités ?

Retrouvez-nous en téléchargeant l'application NaN News: